Souvent inesthétique et parfois douloureux, l’oignon au pied est une déformation courante du pied qui peut avoir plusieurs causes. Mettons l’accent sur son origine, sa prévention et ses traitements.

Qu’est-ce qu’un oignon au pied ?

Aussi connu sous le terme “hallux valgus”, l’oignon au pied est un déplacement des os formant la première articulation métatarso-phalangienne médiale. En grandissant, l’os pousse le gros orteil vers l’intérieur et peut engendrer une saillie sur l’extérieur du pied. Il arrive aussi que l’oignon apparaisse sur la cinquième articulation métatarsienne, c’est-à-dire près du petit orteil. On appelle cela l’oignon de tailleur.

L’oignon au pied peut être douloureux mais certaines personnes qui en sont atteintes n’en souffrent pas.

Causes de l’oignon au pied

L’oignon au pied est susceptible d’apparaître pour les raisons suivantes :

–       Les antécédents familiaux (un pied large ou un long premier orteil par exemple) ;

–       L’arthrite ou d’autres affections des articulations ;

–       Des troubles neuromusculaires ;

–       Une déficience à la naissance ;

–       L’inversion des chevilles ;

–       Le port fréquent de chaussures à talons, mal ajustées et/ou pointues ;

–       La ménopause (qui favorise l’élargissement de l’avant-pied).

–       Hypermobilité des articulation, spécialement le 1er rayon

Au Canada, seulement 8 % des hommes contre 38 % des femmes sont touchés par l’oignon au pied. La cause la plus fréquente étant le port de chaussures inadaptées.

Comment détecter un oignon au pied ?

Lorsqu’il apparaît, l’oignon au pied ne cause pas de douleur importante, en revanche, des rougeurs ou une enflure peuvent être constatées. Un gros orteil qui se tourne vers l’intérieur est également un premier indice pour détecter un oignon au pied. En général, les patients atteints ressentent une gêne au niveau de l’articulation.

Prévention

Le meilleur moyen de prévenir l’apparition d’oignons est de protéger ses pieds au quotidien. Pour cela, vous devez porter des chaussures suffisamment larges et confortables. Veillez à ce que le bout de vos souliers ne touche pas la pointe de vos orteils les plus longs. Si vous avez des voûtes plantaires surélevées ou au contraire des pieds plats, n’hésitez pas à consulter un spécialiste afin de bénéficier de semelles adaptées. En plus de repousser le risque d’apparition d’oignons aux pieds, cela améliorera votre équilibre.

Traitement de l’oignon au pied

Le traitement choisi pour atténuer ou faire cesser l’inconfort dû à un oignon au pied dépend de l’évolution de celui-ci et des décisions du patient. Ce dernier peut choisir des méthodes chirurgicales ou non chirurgicales.

Méthode chirurgicale

La chirurgie permet de redresser le gros orteil en remettant les os à la bonne place. Les os sont ensuite stabilisés par des broches, des vis ou des agrafes métalliques. Cette méthode est la plus efficace et la plus durable mais elle impose de marcher sur les talons durant trois à quatre semaines et d’éviter de conduire pendant ce même laps de temps.

Méthode non chirurgicale

Pour protéger le pied et atténuer la douleur ou l’inconfort, vous pouvez opter pour :

–       Des coussinets à appliquer sur la région endolorie ;

–       Des séances de physiothérapie ;

–       La prise de médicaments de type anti-inflammatoires (par voie orale ou en gel) ;

–       Le port de chaussures adaptées et sans talons ;

–       Le port d’une attelle la nuit afin de réduire la pression sur l’articulation ;

–       Des semelles adaptées à vos pied pour stopper la progression de l’oignon.

Vous pensez souffrir d’un oignon au pied ? N’hésitez pas à contacter une clinique podiatrique afin d’établir un diagnostic précis. Vous pourrez ainsi recevoir des conseils avisés et éventuellement envisager des solutions pour pallier à vos douleurs et retrouver votre confort lors de la marche.

Share This